RWC2019-LES CANADIENS AU SERVICE DE LA COMMUNAUTÉ APRÈS LE TYPHON HAGIBIS

RWC2019-Retour sur le week-end d’ouverture

Direction le Japon ! Pour la première fois de son histoire la Coupe du monde de rugby se dispute en Asie et plus précisément au Japon pour une cuvée qui s’annonce riche en émotions !DSC1890-HDRNous sommes donc partis pour Tokyo pour vivre ce week-end d’ouverture de l’intérieur et découvrir un pays fascinant qui propose un dépaysement total. Les débuts ne furent pas simples dans l’immensité de Tokyo et avec la découverte d’un alphabet bien différemment du notre. Dès notre arrivée nous sommes fascinés par cette ville haute en couleurs aux éclairages multiples qui donne une véritable claque visuelle. Si l’effervescence du rugby n’est pas très visible en ville du fait de l’étendue de cette dernière, mais ce qui nous marque tout de suite est ce côté « zen », serein qui semble régner et qui apaise alors qu’il s’agit de la ville la plus peuplée au monde (37 millions d’habitants). De plus Tokyo a cette force de mêler à la fois modernité et traditions, ce qui permet de contempler des paysages variés et magnifiques. Et comment ne pas également évoquer la qualité culinaire de cette ville avec des plats variés aux saveurs formidables.

Après cette journée de repérage, le jour J tant attendu approche avec l’ouverture de cette Coupe du monde et le pays hôte qui affronte le Japon au Tokyo Stadium à l’ouest de la ville. Dès l’arrivée à la gare de Shinjuku qui relie le centre-ville au stade en train, le rugby prend ses quartiers avec un mégastore, des décorations et surtout des milliers de japonais avec le maillot sur les épaules ! L’organisation est bien présente et plusieurs trains spéciaux sont affrétés pour se rendre au stade en 30 min. Si l’ambiance est mesurée, nous pouvons ressentir toute la joie des japonais à accueillir cet événement sportif majeur notamment à travers leurs larges sourires, leur accueil et leur curiosité de savoir de quel pays nous venions pour voir cela. Aux abords du stade l’ambiance est bonne enfant et les couleurs blanche et rouge sont partout ! Maillots, déguisements, maquillage tout y passe pour montrer son soutien à son pays !

_DSC2705.jpg

Ça y est nous sommes, la cérémonie d’ouverture est sur le point de démarrer et l’excitation ne cesse de grandir. Le stade comble (49 970 places) est bercé par une très belle et très poétique cérémonie d’ouverture qui encore une fois mêle la tradition et la modernité avec une projection 3D du Mont Fuji au centre du terrain couplé avec des chants traditionnels japonais. La présentation des villes hôtes et des équipes engagées est soutenu par la clameur du public qui forcément aura poussé bien plus fort lors de la présentation du Japon. Cerise sur le gâteau c’est l’ancien capitaine emblématique des All Blacks et double champion en titre, Richie McCaw qui apporte le trophée Webb-Ellis sur la pelouse ! Des images fortes des précédentes éditions viendra conclure cette belle cérémonie.

DU7I0120_20190920100249165_20190920111137.JPG

Place donc au premier match entre le Japon et la Russie avec un rythme assez faible où l’équipe hôte semble quelque peu tétanisé par l’enjeu. Fort heureusement pour les japonais l’ailier Kotaro Matsushima va dynamiter la défense pour inscrire un triplé ! Ce dernier entre dans l’histoire en devenant le premier joueur à réaliser une telle performance lors d’un match d’ouverture. Au final victoire bonifiée 30-10 pour le Japon et donc un premier objectif rempli devant un public conquis qui ne manquera pas de saluer aussi ses héros mais aussi de chaleureusement applaudir les russes lors de leur tour d’honneur.Il est temps de rentrer dormir ou essayer avec le stress du premier choc de notre XV de France contre l’Argentine toujours au Tokyo Stadium le lendemain.

DSC_0664

Impossible de tenir en place nous partons tôt pour le stade et c’est avec bonheur que nous croisons de très nombreux supporters français parés de Bleu-Blanc-Rouge ! Le sentiment d’excitation mais aussi de crainte est à son comble et tout le monde n’attend qu’une chose, que le XV de France débute enfin son mondial. Le public français est rejoint par de très nombreux japonais qui ont acheté le maillot Bleu qui était en rupture de stock au Mégastore ! Le seul dans ce cas avec celui du Japon. L’ambiance et les échanges avec nos nouveaux supporters d’un jour sont très conviviaux et magnifiques. Et que dire de nos joueurs ! Une superbe entame de match avec des attaques déroutantes et efficace et une défense de fer qui repousse tous les assauts des Pumas. A la pause le XV de France mène 20-3 à la surprise générale mais il a fort à parier que les argentins ne lâcheront rien. Et effectivement dès le retour des vestiaires les Pumas sortaient les griffes et marquaient un essai suite un ballon porté autoritaire. Le match est relancé et les français subissent de plus en plus la terrible pression exercée par les Pumas. La pression est terrible et le scénario tant redouté d’une défaite se rapproche de plus en plus quand Urdapilleta du Castres Olympique passe une pénalité à la 68e minute qui permet aux argentins de passer devant au meilleur moment. Quelques minutes plus tard et à la suite d’une très belle séquence des avants, l’ouvreur clermontois Camille Lopez se place et claque un drop très haut qui a mis tous les supporters en apnée ! Il passe et la France repasse devant en montrant un mental incroyable ! La fin de match est irrespirable et à la 78e nouveau revirement : pénalité pour les Pumas à la suite d’une faute en l’air. Boffeli la tente… et la rate ! La France peut souffler et après deux nouvelles minutes intenses de stress et un coup de sifflet final qui permet aux joueurs et au public de laisser exploser sa joie ! Quelle joie et quelle fierté de nos voir nos petits bleus gagner ce match intense. Un souvenir gravé à vie ! Presque autant que la longue nuit de célébration qui aura suivi pour de nombreux supporters…

DSC_1871

Place désormais pour nous au dernier match de notre premier séjour avec un choc aux odeurs de 6 Nations entre l’Irlande et l’Ecosse au Yokohama Stadium au sud de Tokyo. Et là pas un doute le match des supporters est largement remporté par les irlandais qui sont un nombre impressionnant aux abords du stade en chantant Ireland’s Call à tue-tête. Une fois dans le stade quels frissons aux moments des hymnes ! Assurément un des meilleurs matches d’hymnes au monde ! Comment ne pas trembler et frissonner en écoutant Ireland’s Call et Flowers of Scotland au milieu de 72 000 spectateurs ! Sur le terrain les irlandais sont sans pitié et terrassent les écossais sur le score de 27-3 ce qui promet une belle fête pour les milliers de supporters qui ont fait le déplacement !

DSC3071

Pour nous ce premier séjour s’arrête là et nous n’avons qu’une hâte, y retourner mi-octobre pour un second séjour de 10 jours pour continuer de découvrir cette formidable culture et bien sûr pour vivre le Crunch France-Angleterre qui on l’espère sera magnifique !

Arnaud Becquet

Credits photos: Mauro Melis, Getty Images et rugbysansfrontieres

RWC2019-L’INCROYABLE HISTOIRE DE KAMAISHI

Dévastée par un tremblement de terre le 11 mars 2011, la ville de Kamaishi a été reconstruite et est l’une des 12 villes d’accueil de la Coupe du Monde de Rugby 2019.

 

Merci à l’école de rugby SAVJOO et à l’équipe feminine « Les Croquettes » ;)

Une grande partie des dons de l’école de rugby SAVJOO et à l’équipe feminine « Les Croquettes » est arrivée en Cote d’Ivoire et au Benin. Nos 2 antennes sur place s’occupent au mieux de la distribution 😉

Merci à RSF Cote d’Ivoire pour ces photos très  sympathiques et plein d’espoir pour le rugby africain;)

Bénin/Cotonou 2019: Championnat de Rugby à 7 (Zone A)

7 équipes de rugby à VII de Cotonou, Abomey-Calavi et environs se sont rencontrés sur les installations du campus d’Abomey-Calavi, Dimanche 5 mai 2019

Tous les matchs n ayant pas pu être joué, le reste des matchs s’est joué, Dimanche 12 mai 2019, et a couronné les Aigle RC de Cotonou, champion de la Zone A

Ils rejoignent les Loups Garous d’ Avrankou (Champion de la Zone B) ainsi que le 2eme de zone A avec le vainqueur du barrage (Buffle RC de Parakou/ 2ème Zone B / 3ème Zone A) pour se disputer le titre national à Parakou en septembre 😉

Photos: Les clubs engagés dans ce championnat(Zone A) sont :

1 – Margouillat RC de Cotonou

2 – Dauphin RC de Cotonou

3 – Alligator RC d’Abomey-Calavi

4 – Naja RC de Comè

5 – Étoile RC de l’UAC

6 – Club 229 d’Abomey-Calavi

7 – Aigle RC de Cotonou

 

Journée de découverte rugby à Abidjan

Une journée de découverte Rugby a été organise par le Team RSF Côte d’Ivoire le 22 Décembre 2018  sur le terrain de la CNPS d’Abobo (commune du district d’Abidjan)
Deux Etablissements, le Collège BOCABO et le Collège les AS ont
participé à cet évènement ainsi que les enfants du quartier mais aussi ceux venant des différents secteurs de la commune.

Au Total, 375 enfants ont participé aux différents ateliers mis en place par les 9 éducateurs qui ont fièrement porté les couleurs de RSF 😉

La journée s’est terminée par une 3ème mi-temps, bien dans l’esprit que véhicule le rugby, autour d’un repas fraternel 😉

Un grand merci à la belle implication des éducateurs et à la Team RSF Côte d’Ivoire grâce a qui cette journée a été une belle réussite 🙂

et rien ne vaut quelques photos pour se rendre compte de la réussite de cette belle journée 😉

 

 

 

 

RSF et Rugby pour Tous, main dans la main ;)

Lors de son dernier déplacement à Cotonou, RSF en a profité pour emmener plus de 100kg de matériels rugby récoltés par Rugby pour Tous, notamment auprès du club de Montauban.

Si nous n avons pas les mêmes objectifs, nous partageons les mêmes valeurs et c’est bien la, le principal!

Ce n’est pas une première car nous l’avons déjà fait pour l’association « Les amis du rugby congolais RDC »

et en décembre dernier nous avions fait la même proposition à Rugbyna Faso.

Ce qui peut se résumer par Le Rugby est une Grande Famille;)

Quelques photos souvenirs de cet excellent moment de partage et d’amitié en présence de la Team RSF-France&Benin, Rugby pour tous (Hermann Gangnihessou, son président; Evrard Gbozinkpa Edoh, administrateur et coach; et Diane Kpati, Secrétaire générale et représentante des femmes au sein de la Fébérugby ) et du President de la Fébérugby, Mr Faustin DAHITO.